Author rate:
Page 1 from 5

49 books of Jean Aicard

Elle était belle de ses beaux seize ans, de son profil de Grecque, et de ses cheveux noirs, qui, sous le hennin à...

Book rate:
77 downloads
  read online  

Par de cruels enfants une femme suivie
Se traînait. En ses yeux la mort avec la vie,
Hagardes, s’éteignaient, se rallumaient toujours.
Les enfants la heurtaient au choc de leurs batailles ;
Elle, pour se venger, déchirait ses entrailles,
Folle, qui s’arrachait à son propre secours.
Or, la France a jadis souffert cette souffrance ;
L’Anglais la dépeçait longuement. Pauvre France !
Elle-­même mordait ses bras, crevait son sein,
Et tandis que, tombée, elle rendait son râle,
Le roi dansait au bruit d’une chanson banale,
Froid complice de l’assassin.
Et parmi les enfants de la mère-­patrie
Pas un qui se levât, fier, et l’âme attendrie,
Chassant le léopard vil qui la dévorait.
Sentant plus de pitié que ses frères dans l’âme,
Ne voyant que des cœurs efféminés, la femme
Se fait homme — et soudain Jeanne Darc apparaît

Book rate:
14 downloads
Book rate:
22 downloads
  read online  

I - NOTRE-­DAME-­D'AMOUR.
Zanette, c'était son nom de Jeanne, de Jeannette, comme elle le prononçait en zézayant, lorsqu'elle était toute petite. Tel il lui était resté. Ce qui, aussi, lui était resté, c'était sa grâce d'enfance, on ne sait quoi de tout mignon, de plus jeune qu'elle-­même. Elle était belle de ses beaux seize ans, de son profil de Grecque, et de ses cheveux noirs, qui, sous le hennin à l'arlésienne, pendaient lourdement sur la blancheur dorée de son cou. Elle avait seize ans avec l'air d'en avoir douze. Pourtant, on sentait la vie jeune et forte palpiter dans la chapelle, c'est-­à-­dire dans l'entre-­bâillement des fichus aux plis innombrables, qui laissent voir un peu de la poitrine nue sur laquelle brille la croix d'or suspendue à la chaînette des grand'mères. Zanette vivait à la ferme de la Sirène, bien tranquille à soigner ses poules, ses lapins, auprès de son père, maître Augias, le bayle. À l'ordinaire elle allait en Arles tous les dimanches. Et bien souvent, . . .

Book rate:
11 downloads

Par de cruels enfants une femme suivie
Se traînait. En ses yeux la mort avec la vie,
Hagardes, s’éteignaient, se rallumaient toujours.
Les enfants la heurtaient au choc de leurs batailles ;
Elle, pour se venger, déchirait ses entrailles,
Folle, qui s’arrachait à son propre secours.

Book rate:
9 downloads

Author: Jean AicardPublisher: NelsonYear published: 1896Book contributor: University of MichiganLanguage: French1 downloads in the last monthDownload Ebook: (PDF) (EPUB)

Book rate:
10 downloads
  read online  

I - NOTRE-­DAME-­D'AMOUR.
Zanette, c'était son nom de Jeanne, de Jeannette, comme elle le prononçait en zézayant, lorsqu'elle était toute petite. Tel il lui était resté. Ce qui, aussi, lui était resté, c'était sa grâce d'enfance, on ne sait quoi de tout mignon, de plus jeune qu'elle-­même. Elle était belle de ses beaux seize ans, de son profil de Grecque, et de ses cheveux noirs, qui, sous le hennin à l'arlésienne, pendaient lourdement sur la blancheur dorée de son cou. Elle avait seize ans avec l'air d'en avoir douze. Pourtant, on sentait la vie jeune et forte palpiter dans la chapelle, c'est-­à-­dire dans l'entre-­bâillement des fichus aux plis innombrables, qui laissent voir un peu de la poitrine nue sur laquelle brille la croix d'or suspendue à la chaînette des grand'mères. Zanette vivait à la ferme de la Sirène, bien tranquille à soigner ses poules, ses lapins, auprès de son père, maître Augias, le bayle. À l'ordinaire elle allait en Arles tous les dimanches. Et bien souvent, . . .

Book rate:
3 downloads

Notre-­Dame-­d’Amour Jean Aicard, poète, romancier et auteur dramatique français (1848-­1921) Ce livre numérique présente «Notre-­Dame-­d’Amour», de Jean Aicard, édité en texte intégral. Une table des matières dynamique permet d'accéder directement aux différentes sections. Table des Matières -­01- Présentation -­02- À Mademoiselle Madeleine Aicard -­03- Notre-­Dame-­d’Amour -­04- La tardarasse guette la caille -­05- Le remords de Martégas -­06- À qui le cheval ? -­07- Le sultan et son sérail -­08- Le conseil des bêtes -­09- La cocarde de Zanette -­10- Rosseline -­11- Ce que Zanette ignore -­12- Zanette et Rosseline -­13- Dompteur -­14- La poursuite -­15- L’écurie de maître Augias -­16- Notre-­Dame-­d’Amour, exaucez-­moi ! -­17- La belle et la bête -­18- Le chevalier -­19- Noblesse -­20- Le séden -­21- À qui le cheval ? -­22- Deux bonnes âmes -­23- Le plat de lentilles -­24- Toujours -­25- L’amour souffle où il veut -­26- Parjure -­27- L’abrivade -­28- Aux arènes -­29- Le grand jour -­30- Une vendetta

Book rate:
2 downloads

Je ne sais pas pourquoi je me crois au printemps ;
J’ai l’esprit travaillé d’un mystérieux rêve :
Je me vois au milieu des arbres, et j’entends
dans les bourgeons courir le frisson de la sève.

J’ai le cœur et les yeux tout gonflés par les pleurs.
Au fond de moi je sens un frémissement d’aile !­…
Comme il doit faire bon marcher parmi les fleurs !
Sur chaque tige humide éclôt une étincelle.

L’oiseau chante l’amour… Connaissez-­vous les nids
Et les insectes verts dans un creux de vieux saule ?
Ô charmant souvenir ! quand nous étions petits,
Nous nous grimpions, pour voir, l’un l’autre sur l’épaule.

Book rate:
2 downloads

Author: Jean AicardPublisher: P. OllendorffYear published: 1884Book contributor: Oxford UniversityLanguage: French1 downloads in the last monthDownload Ebook: (PDF) (EPUB)

Book rate:
5 downloads
  read online  

Comments

No comments yet

Books of Jean Aicard