General Ebooks Apps

You can get General e-Books Desktop Reader here (BETA)

For Android - get APK or use QR-code below

General Ebooks for Android

31 results for request «louis charles fougeret de monbron»

Probably you should specify your search parameters, using additional filter options.

Page 1 from 2


Author:

EXTRAIT:

LES préjugés dont on revient le plus difficilement sont ceux que les gens d’esprit nous font adopter. L’Éloquence a sur nos cœurs des droits d’autant plus certains qu’ennemie en apparence de toute tiranie & de toute contrainte, elle n’employe pour nous maîtriser que la seule persuasion.
Les Poëtes ont coutume de représenter Mercure avec des chaînes d’or qui lui sortent de la bouche, pour nous apprendre que par la douceur de l’élocution & le charme de la parole on fait des hommes ce que l’on veut.

Book rate:
0 downloads


Author:

Ce livre comporte une table des matières dynamique, à été relu et corrigé.
Il est parfaitement mis en page pour une lecture sur liseuse électronique.

Extrait: Quiconque est indigent & vertueux ne doit pas vivre à Paris. Cette Ville immense renferme dans son sein trois états dominans. Le Corps des Financiers, le Corps innombrable des Femmes galantes, & celui des Intriguans. Ce sont eux qui mettent tout en mouvement, qui donnent le ton par-­tout, qui tiennent le haut bout, & que l’on appelle la bonne compagnie ; & malheureusement cette bonne compagnie par excellence a si bien pris le dessus, que les honnêtes gens ne savent presque plus où trouver la mauvaise.

Book rate:
0 downloads


Author:

Author: Louis Charles Fougeret de Monbron , VoltairePublisher: s.­n.­Year published: 1745Book contributor: Oxford UniversityLanguage: French0 downloads in the last monthDownload Ebook: (PDF) (EPUB)

Book rate:
3 downloads
  read online  


Author:

Author: Louis-­Charles Fougeret de Monbron , Frédéric StaatmanPublisher: F. StaatmanYear published: 1788Book contributor: University of LausanneLanguage: French0 downloads in the last monthDownload Ebook: (PDF) (EPUB)

Book rate:
5 downloads
  read online  


Author:

L ’UNIVERS est une espece de livre, dont on n’a lu que la premiere page quand on n’a vu que son Pays. J’en ai feuilleté un assez grand nombre, que j’ai trouvé presqu’également mauvaises. Cet examen ne m’a point été infructueux. Je haïssois ma Patrie. Toutes les impertinences des Peuples divers parmi lesquels j’ai vécu, m’ont réconcilié avec elle. Quand je n’aurois tiré d’autre bénéfice de mes voyages que celui-­là, je n’en regretterois ni les fraix ni les fatigues. Chassé autrefois de Paris par l’ennui & la préoccupation, je conçus le desir de visiter les Habitants de la Grande-­Bretagne, dont quelques bilieux enthousiastes m’avoient conté des merveilles. Je croyois trouver dans cette Isle fameuse, non-­seulement l’homme de Diogene, mais y en trouver par millions. J’arrivai à Londres enivré de ce doux espoir. Tout m’y parut au premier coup d’œil infiniment au-­dessus de l’idée qu’on m’en avoit donnée. Chaque Anglois étoit pour moi une divinité. Ses actions, ses démarches les plus . . .

Book rate:
0 downloads


Author:

C    E n’est point par vanité, encore moins par modestie, que j’expose au grand jour les rôles divers que j’ai joués pendant ma jeunesse. Mon principal but est de mortifier, s’il se peut, l’amour-­propre de celles qui ont fait leur petite fortune par des voies semblables aux miennes, & de donner au Public un témoignage éclatant de ma reconnoissance, en avouant que je tiens tout ce que je posséde de ses bienfaits & de sa générosité. Je suis née dans la rue saint Paul, & c’est à l’union clandestine d’un honnête Soldat aux Gardes & d’une Ravaudeuse que je suis redevable de mon existence. Ma mere, naturellement fainéante, m’instruisit de bonne heure dans l’art de ressertir & rapetasser proprement des chausses, afin de se débarrasser le plutôt qu’il lui seroit possible du soin de la profession sur moi. J’avois atteint ma treiziéme année, lorsqu’elle crut pouvoir me céder son tonneau  [2] & ses pratiques, aux conditions pourtant de lui rendre chaque jour un compte exact de mon gain. Je . . .

Book rate:
0 downloads


Author:

J    ’ENTENDS dire tous les jours que Paris est la premiere Ville du Monde pour les agréments & les commodités de la vie, un Paradis terrestre où l’on trouve généralement tout ce qu’on peut souhaiter. Cela est vrai, quand les moyens de se procurer ce que l’on souhaite ne manquent pas. Mais ce Paradis terrestre devient un lieu de supplice, d’autant plus cruel pour les infortunés, que l’abondance, les plaisirs, la joye & les fêtes dont ils sont les témoins, & auxquels ils n’ont nulle part, leur retracent plus vivement l’image affreuse de leurs calamités & de leurs miseres. Quiconque est indigent & vertueux ne doit pas vivre à Paris. Cette Ville immense renferme dans son sein trois états dominans. Le Corps des Financiers, le Corps innombrable des Femmes galantes, & celui des Intriguans. Ce sont eux qui mettent tout en mouvement, qui donnent le ton par-­tout, qui tiennent le haut bout, & que l’on appelle la bonne compagnie  ; & malheureusement cette bonne compagnie par excellence a si . . .

Book rate:
1 downloads


Author:

Le Cosmopolite Louis-­Charles Fougeret de Monbron, homme de lettres français (1706-­1760) Ce livre numérique présente «Le Cosmopolite», de Louis-­Charles Fougeret de Monbron, édité en texte intégral. Une table des matières dynamique permet d'accéder directement aux différentes sections. Table des Matières -­01- Présentation -­02- LE COSMOPOLITE, OU LE CITOYEN DU MONDE -­03- NOTES

Book rate:
1 downloads


Author:

Préservatif contre l’anglomanie Louis-­Charles Fougeret de Monbron, homme de lettres français (1706-­1760) Ce livre numérique présente «Préservatif contre l’anglomanie», de Louis-­Charles Fougeret de Monbron, édité en texte intégral. Une table des matières dynamique permet d'accéder directement aux différentes sections. Table des Matières -­01- Présentation -­02- PRÉSERVATIF CONTRE L’ANGLOMANIE -­03- NOTES

Book rate:
0 downloads


Author:

L    ES préjugés dont on revient le plus difficilement sont ceux que les gens d’esprit nous font adopter. L’Éloquence a sur nos cœurs des droits d’autant plus certains qu’ennemie en apparence de toute tiranie & de toute contrainte, elle n’employe pour nous maîtriser que la seule persuasion. Les Poëtes ont coutume de représenter Mercure avec des chaînes d’or qui lui sortent de la bouche, pour nous apprendre que par la douceur de l’élocution & le charme de la parole on fait des hommes ce que l’on veut. Philippe de Macédoine, craignoit plus les foudroïantes harangue de Demosthènes que les armes des Athéniens  ; ce n’étoit pas sans raison. En effet, par l’art séducteur du discours, par la beauté et l’énergie du langage, il n’est rien que l’on ne puisse persuader aux autres  ; & il n’est point de mal qu’un génie supérieur ne soit capable de causer, s’il abuse de ses talens & en fait uhn mauvais usage. Aussi l’éloquence fut-­elle plus d’une fois proscrite chez les Romains. Sous l’empire . . .

Book rate:
1 downloads


Author:

La Capitale des Gaules ou la Nouvelle Babylone  Louis-­Charles Fougeret de Monbron, homme de lettres français (1706-­1760)  Ce livre numérique présente «La Capitale des Gaules ou la Nouvelle Babylone», de Louis-­Charles Fougeret de Monbron, édité en texte intégral. Une table des matières dynamique permet d'accéder directement aux différentes sections.  Extrait: Elle connoit tous les sujets équivoques, les oisifs de profession, les piliers de Caffé, les gens sans aveu  ; enfin toute cette vermine dévorante qui vit sur le commun. La Police sait tout cela, & ne semble pas le savoir. Autre énigme à deviner. Oh  ! le délicieux séjour où l’on peut employer les moyens les plus deshonnêtes pour se tirer honnêtement d’affaire  !     Dans l’Armorique un Gentilhomme qui n’a pas de quoi vivre pend l’épée au croc, se met à travailler de ses bras, & laisse dormir Noblesse, en attendant que la fortune daigne le favoriser. À Paris un homme sans bien n’a qu’à mettre toute honte & toute pudeur de . . .

Book rate:
0 downloads


Author:

Margot la ravaudeuse Louis-­Charles Fougeret de Monbron, homme de lettres français (1706-­1760) Ce livre numérique présente «Margot la ravaudeuse», de Louis-­Charles Fougeret de Monbron, édité en texte intégral. Une table des matières dynamique permet d'accéder directement aux différentes sections. Table des Matières -­01- Présentation -­02- MARGOT LA RAVAUDEUSE -­03- NOTES

Book rate:
0 downloads


Author:

Ce livre comporte une table des matières dynamique, à été relu et corrigé.
Il est parfaitement mis en page pour une lecture sur liseuse électronique.

Extrait: On a remarqué de tous temps que les Novateurs, les chefs de secte & de parti, les esprits inquiets, & séditieux, entre leur premieres qualités possédoient celle de s’énoncer parfaitement. C’est par une abondante facilité & par les graces de l’expression, que le Cardinal de Retz trouva le secret d’ameuter tout Paris sous le ministére de Mazarin. Mais sans remonter aux siécles passés, n’avons-­nous pas sous nos yeux mille exemples vivants du pouvoir que les esprits du premier ordre exercent sur le commun des hommes ? Leurs sentimens & leurs goûts sont la régle absolue des nôtres : nous avons besoin de leur attache pour penser & juger ; & s’ils semblent quelquefois nous laisser la liberté de notre raison, c’est pour leur en faire hommage & nous soumettre à la leur.

Book rate:
0 downloads


Author:

Ce livre comporte une table des matières dynamique, à été relu et corrigé.
Il est parfaitement mis en page pour une lecture sur liseuse électronique.

Extrait: Chassé autrefois de Paris par l’ennui & la préoccupation, je conçus le desir de visiter les Habitants de la Grande-­Bretagne, dont quelques bilieux enthousiastes m’avoient conté des merveilles. Je croyois trouver dans cette Isle fameuse, non-­seulement l’homme de Diogene, mais y en trouver par millions. J’arrivai à Londres enivré de ce doux espoir. Tout m’y parut au premier coup d’œil infiniment au-­dessus de l’idée qu’on m’en avoit donnée. Chaque Anglois étoit pour moi une divinité. Ses actions, ses démarches les plus indifférentes, me sembloient toutes dirigées par le bon sens & la droite raison. S’il ouvroit la bouche pour parler, quoique je n’entendisse pas un mot de ce qu’il disoit, j’étois dans une admiration qui ne se peut exprimer.

Book rate:
1 downloads


Author:

Ce livre est parfaitement mis en page pour une lecture sur Kindle,
Extrait :
J

’ENTENDS dire tous les jours que Paris est la premiere Ville du Monde pour les agréments & les commodités de la vie, un Paradis terrestre où l’on trouve généralement tout ce qu’on peut souhaiter. Cela est vrai, quand les moyens de se procurer ce que l’on souhaite ne manquent pas. Mais ce Paradis terrestre devient un lieu de supplice, d’autant plus cruel pour les infortunés, que l’abondance, les plaisirs, la joye & les fêtes dont ils sont les témoins, & auxquels ils n’ont nulle part, leur retracent plus vivement l’image affreuse de leurs calamités & de leurs miseres.
Quiconque est indigent & vertueux ne doit pas vivre à Paris. Cette Ville immense renferme dans son sein trois états dominans. Le Corps des Financiers, le Corps innombrable des Femmes galantes, & celui des Intriguans. Ce sont eux qui mettent tout en mouvement, qui donnent le ton par-­tout, qui tiennent le haut bout, & que l’on appelle . . .

Book rate:
1 downloads


Author:

EXTRAIT:

L’UNIVERS est une espece de livre, dont on n’a lu que la premiere page quand on n’a vu que son Pays. J’en ai feuilleté un assez grand nombre, que j’ai trouvé presqu’également mauvaises. Cet examen ne m’a point été infructueux. Je haïssois ma Patrie. Toutes les impertinences des Peuples divers parmi lesquels j’ai vécu, m’ont réconcilié avec elle. Quand je n’aurois tiré d’autre bénéfice de mes voyages que celui-­là, je n’en regretterois ni les fraix ni les fatigues.

Book rate:
0 downloads


Author:

Ce livre a été relu et corrigé. Il est mis en pages pour lecture sur liseuse électronique.

Extrait : L’UNIVERS est une espece de livre, dont on n’a lu que la premiere page quand on n’a vu que son Pays. J’en ai feuilleté un assez grand nombre, que j’ai trouvé presqu’également mauvaises. Cet examen ne m’a point été infructueux. Je haïssois ma Patrie. Toutes les impertinences des Peuples divers parmi lesquels j’ai vécu, m’ont réconcilié avec elle. Quand je n’aurois tiré d’autre bénéfice de mes voyages que celui-­là, je n’en regretterois ni les fraix ni les fatigues. Chassé autrefois de Paris par l’ennui & la préoccupation, je conçus le desir de visiter les Habitants de la Grande-­Bretagne, dont quelques bilieux enthousiastes m’avoient conté des merveilles. Je croyois trouver dans cette Isle fameuse, non-­seulement l’homme de Diogene, mais y en trouver par millions. J’arrivai à Londres enivré de ce doux espoir. Tout m’y parut au premier coup d’œil infiniment au-­dessus de l’idée qu’on . . .

Book rate:
0 downloads


Author:

Ce livre a été relu et corrigé. Il est mis en pages pour lecture sur liseuse électronique.

Extrait : LES préjugés dont on revient le plus difficilement sont ceux que les gens d’esprit nous font adopter. L’Éloquence a sur nos cœurs des droits d’autant plus certains qu’ennemie en apparence de toute tiranie & de toute contrainte, elle n’employe pour nous maîtriser que la seule persuasion. Les Poëtes ont coutume de représenter Mercure avec des chaînes d’or qui lui sortent de la bouche, pour nous apprendre que par la douceur de l’élocution & le charme de la parole on fait des hommes ce que l’on veut. Philippe de Macédoine, craignoit plus les foudroïantes harangue de Demosthènes que les armes des Athéniens ; ce n’étoit pas sans raison. En effet, par l’art séducteur du discours, par la beauté et l’énergie du langage, il n’est rien que l’on ne puisse persuader aux autres ; & il n’est point de mal qu’un génie supérieur ne soit capable de causer, s’il abuse de ses talens & en fait uhn . . .

Book rate:
0 downloads

Search Result